• Le r•cif •e •or•i••

     

     

     

     

    de l'autre côté
    de la paroi de verre
    la mémoire collée
    aux poissons de couleurs
     je retrouve les vers oubliés
    d'un poème appris autrefois
    et tant aimé

     

     

     

     

     

     

     

    Le soleil sous la mer, mystérieuse aurore

     

     

     

     

    Eclaire la forêt des coraux abyssins

     

     

     

     

    Qui mêle aux profondeurs de ses tièdes bassins

     

     

     

     

    La bête épanouie et la vivante flore

     

     

     

     

    Et tout ce que le sel ou l'iode colore

     

     

     

     

    Mousse, algue chevelue, anémones, oursins

     

     

     

     

    Couvre de pourpre sombre, en somptueux dessins

     

     

     

     

    Le fond vermiculé du pâle madrépore

     

     

     

     

    De sa splendide écaille éteignant les émaux

     

     

     

     

    Un grand poisson navigue à travers les rameaux

     

     

     

     

     

    Dans l'ombre transparente indolemment il rôde

     

     

     

     

    Et, brusquement, d'un coup de sa nageoire en feu

     

     

     

     

    Il fait, par le cristal morne, immobile et bleu

     

     

     

     

    Courir un frisson d'or, de nacre et d'émeraude.

     

     

     

     

     

     

    Photos : Brest, Océanopolis, août 2015
    Poème à la souris : Le récif de corail, José Maria de Heredia.

    « Décrocher la luneSolcarlus »

  • Commentaires

    1
    Samedi 15 Août 2015 à 12:43

    SOMPTUEUX!

    2
    Samedi 15 Août 2015 à 15:33

    Un monde merveilleux... des couleurs SOMPTUEUSES
    Merci

    3
    Dimanche 16 Août 2015 à 11:33

    Très beau ! José Maria de Hérédia serait fier de voir son poème ainsi illustré!

     

    Le récif de corail

    Le soleil sous la mer, mystérieuse aurore,
    Éclaire la forêt des coraux abyssins
    Qui mêle, aux profondeurs de ses tièdes bassins,
    La bête épanouie et la vivante flore.

    Et tout ce que le sel ou l'iode colore,
    Mousse, algue chevelue, anémones, oursins,
    Couvre de pourpre sombre, en somptueux dessins,
    Le fond vermiculé du pâle madrépore.

    De sa splendide écaille éteignant les émaux,
    Un grand poisson navigue à travers les rameaux ;
    Dans l'ombre transparente indolemment il rôde ;

    Et, brusquement, d'un coup de sa nageoire en feu
    Il fait, par le cristal morne, immobile et bleu,
    Courir un frisson d'or, de nacre et d'émeraude.

     

    Pour aller derrière cette paroi, avais-tu mis un polarisant ?

    Bon dimanche

    4
    Dimanche 16 Août 2015 à 12:06

    @ almanito, Jackie : vos somptueux commentaires couvrent de pourpre Claire oops

    @ margimond : pas de polarisant, j'aime fonctionner au naturel ;-) On a de la chance aujourd'hui avec le numérique, l'APN(Lumix FZ200) et l'ordi(photofiltre) s'entendent comme larrons en photos et me permettent de restituer ce que j'ai vu ou voulu voir... Ici j'ai juste enlevé des gamma.

    P.S. Avais-tu remarqué qu'on peut lire le poème en passant la souris sur les photos ? Comme j'avais pu rêver, petite-fille, en l'apprenant !...les coraux abyssins, mon dieu !!! le pâle madrépore, ohlala !! moi qui habitait dans la Champagne pouilleuse !!

    5
    Dimanche 16 Août 2015 à 13:05

    J'aime beaucoup J. M. de Heredia et ses collègues dans leur narration poétique de ce qui les entourait.

    Mais, tes photos aussi.

    6
    Dimanche 16 Août 2015 à 18:41

    Une série fort lumineuse et claire comme son eau ! Une transparence toute en poésie et en reflets pour notre plus grand bonheur !

    7
    Mardi 18 Août 2015 à 09:34

    Bonjour Claire,

    De très belles photos et les couleurs ouah!!!! bravo car je n'ai vu aucun reflet.

    Bonne journée.

    8
    Mardi 18 Août 2015 à 16:24

    Je ne connaissais pas ce poème de José-Marie de Heredia, mais là il se révèle à moi dans la splendeur aquatique, Et,je me sens sirène, et fasciné par les reflets des couleurs  ( sur la septième photo ) ! Merciii !

    9
    Mercredi 19 Août 2015 à 13:11

    J'ai fait un voyage éblouissant de beauté et de vie... merci ! :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :