• Le marchand de sable

     

     

     

    j'enfouis ma souffrance sous les galets
    et en marchant
    les larmes salées
    égrènent le temps
    sable émouvant

     

     

    certains jours sont à marquer d'une pierre blanche, ne pas les oublier...

     

     

     

     

     

    atelier collectif de personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer, à qui on a demandé si elles souhaitaient laisser une trace, un message à leurs proches, un souvenir...

     

     

     

     

    marcher dans les galets
    comme à l'envers
    d'un chemin de croix
    ajouter à chaque pas
    tous les possibles
    et chérir sa vie

     

     

    arbre de vie en bois flotté...heureux qui a navigué...heureux qui a échoué...

     

     

     

     

     

     

    ...s'asseoir, là, Ecosser la vie, respirer l'infini...

     

     

     

     

     

    Atelier collectif "Souvenance" exposition Charcot Pitié Salpétrière

     

    Photos et souris

    « Dans le vagueChaleur »

  • Commentaires

    1
    Mardi 30 Juin 2015 à 18:17

    Belle page, poignante, bouleversante!

    2
    Mardi 30 Juin 2015 à 19:48
    Émouvant et magnifique
    Bonne soirée
    3
    *
    Mardi 30 Juin 2015 à 20:33
    Sur la pointe de peine
    J'ai effleure le sable
    D'une caresse de Toi
    Contre mon Cieur
    J'ai siuffle les perles
    Au loin de mes yeux
    Pour que ton regard
    Ne voit que le soleil
    De mon sourire joli
    L'embrun a estompe
    Les traces invisibles
    Le ciel a eleve
    Mes poussieres perlees....

    Douce soiree Melanite
    4
    Mercredi 1er Juillet 2015 à 08:40

    L'émotion est au RDV... C'est très BEAU des galets en photos... les compositions sont innombrables et ici bien recherchées :) J'aime énormément ton arbre de vie en bois flotté...

    Bonne journée Mélanite :)

    5
    Mercredi 1er Juillet 2015 à 11:00

    Quelle belle page que voilà... Je suis très émue, cette idée est belle.

    Quand mon petit-fils avait de la peine je lui faisait prendre un beau caillou.. je lui disais : raconte lui ton chagrin, c'est une pierre à chagrin, quand tu lui auras tout dit tu la jetteras très très loin, ou tu l'enterreras, et ton chagrin s'en ira... je crois que ça marche aussi pour les plus grands... bises

    6
    Mercredi 1er Juillet 2015 à 13:02

    De très jolies compositions sur le thème des galets.
    Du gros sable en tous cas ;-)
    Merci pour ce partage.
    Bonne journée

    7
    Mercredi 1er Juillet 2015 à 13:22

    c'est magnifique et quelle riche idées que ces commentaires en sus sur les images !

    8
    Mercredi 1er Juillet 2015 à 13:30

    Des petits bouts de jardin japonais font une belle plage de galets. Je ne sais pas si c'est toi qui a gravé le texte, mais c'est beau.

    Bonne journée

    9
    Mercredi 1er Juillet 2015 à 13:37

    Par le temps qui court, ça fait du bien de se rafraîchir la mémoire!sarcastic

    10
    Mercredi 1er Juillet 2015 à 17:25

    @almanito : cette expo était poignante oui, et qui sait...

    @jackie : tous ces messages étaient extrêmement émouvants, j'y reviendrai dans un autre billet...

    @* : une caresse et un sourire, avec un peu de poussière perlée je prends !! merci l'*

    @naturesereine : c'est une très bonne idée, envoyer balader ou faire ricocher sa peine ! j'ai des pierres de soleil qui traînent un peu partout chez moi, liées à de bons souvenirs. Le monde minéral est fascinant je trouve, on peut nouer des contacts comme avec la flore ou la faune...

    @chris H : :-)) et j'aime cette complicité qui s'établit lorsque je vois que mes lect(eurs)rices ont découvert le message secret...

    @pascale MD : c'est vrai que le sable pris de très près peu en donner l'illusion, mais ici ce sont bien des galets, ceux-là même que l'on voit sur la plage en-dessous.

    @mbindo 16 : non ce n'est pas moi qui ai gravé ce texte sur les galets, c'est un message d'un des patients qui a participé à l'atelier, moi je m'amuse juste à graver à la souris, des traces sous mes images...

    @monik : oui, faisons glaçon de tout bois, pour ne pas fondre ! même à la campagne, pas un souffle d'air frais...

    @ux Caphys : money c'est mon côté timide, secret, messes basses et complicité, besoin d'intimité, voix off, ces bulles me permettent de sortir du cadre et du stress du cadre...

    11
    Mercredi 1er Juillet 2015 à 18:45

    Très belles compositions de galets… si poétiques et ludiques… et puis un coup de coeur pour la dernière image, cette plage merveilleusement sauvage et primitive ou se perdre, comme au bout du monde…

     

    12
    Mercredi 1er Juillet 2015 à 20:30

    C'est riche idée, mémoire gravé sur des pierres sacrées !  C'est une belle histoire le souvenir et l'avenir ... Merci à toi. Merci pour eux.

    13
    Jeudi 2 Juillet 2015 à 09:44

    Cette série sur la grève est magnifique !!

    14
    Jeudi 2 Juillet 2015 à 11:21

    merci pour ta réponse, on apprécie beaucoup ton blog

    15
    Samedi 4 Juillet 2015 à 07:48

    ça me fait penser à cette "technique" pour oublier ses soucis : marcher avec des chaussures trop petites de 2 pointures !! jamais essayé, mais il parait que ça marche :) 

    pour moi, cet été ça va être aussi galets( je pense ) , sur la côte d'albâtre...

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    16
    Samedi 4 Juillet 2015 à 17:05

    Accrocher ses pensées après les petits galets

    et laisser l'océan les emporter

    Sans ces pensées nous sommes plus léger

    et marcher sur les galets devient plus doux ...

     

     

    17
    Mercredi 8 Juillet 2015 à 12:40

    Je rejoins "*" pour sa poésie qui sied à merveille à tes images

    18
    Vendredi 10 Juillet 2015 à 05:41
    Le marchand de sable
    Argileux et arable
    Aux allures de fables
    Peind en teintes passables
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :